Vous en conviendrez, il y a des semaines ou l’envie de cuisiner n’est pas au rendez-vous !

Une maladie chronique qui revient régulièrement dans divers domaines de ma vie s’est emparée de moi la semaine passée : la flemingite aigüe ! 🙂

Outre cette “maladie”, il peut arriver tout simplement d’avoir d’autres priorités durant le WE : repas de famille, escapades pour profiter du beau temps, invitation chez des amis..

Pour autant, la fameuse question est toujours là : “on mange quoi cette semaine ?”.

Et bien la solution fut trouvée en allant… au marché : car oui, au marché vous trouvez des fruits et légumes mais aussi des “préparations” déjà toutes faites ! Qui en plus sont maison.

Que vous ayez la flemme, ou que vous soyez en WE quelque part : profitez donc d’allier les courses à l’agréable. Des courses faites au marché sont pour moi “des courses plaisir”, et n’ont rien à voir avec celles faites au supermarché. L’ambiance qui règne sur un marché, les senteurs diverses qui vous mettent en appétit : j’adore !

Je vous présente donc dans les lignes qui suivent :

  • Mon menu de la semaine
  • Ce que ça nous a coûté
  • Qui dit marché dit possibilité de faire ses courses en mode “Zéro déchet”, j’y consacre donc une partie de ce pas pour vous montrer des gestes simples !

Des courses presque Zéro Déchet !

Le marché est l’occasion de pouvoir acheter en vrac et de limiter les emballages. Cela implique donc de partir avec ses sacs et ses contenants.

Cela demande une certaine organisation en amont, mais vous verrez que le réflexe vient par la suite assez naturellement quand vous êtes dans ce type de démarche.

Nous avons donc pris en tout 3 sacs “cabas”. Au final, seuls 2 nous ont été utiles.

Le 1er, dans lequel nous avons mis tous nos contenants : sacs en tissus (principalement pour les fruits et légumes) et tup’ de diverses tailles.

Le 2e pour y mettre ce que nous achetions.

Bilan des courses

Voici ce que nous avons acheté :

  • Un poulet fermier
  • Des pommes de terre sautées
  • Deux rouleaux de printemps
  • Du riz cantonnais
  • Deux fromages de chèvre
  • Du pain
  • Deux tielles (spécialité sétoise)
  • Deux cordons bleus
  • Des tomates
  • Des haricots verts
  • Des fraises
  • De la coriandre
  • 3 savons (pas comestible mais je le mets quand même !)

Je dirais que le défi “Zéro Déchet” n’est pas encore atteint, mais on a réussi à bien s’en sortir sur quelques points !

Là où ça n’a pas marché :

  • Le poulet : pas forcément pratique de prendre un contenant adapté, j’ai un grand saladier qui a un couvercle que j’aurais pu prendre, mais il était un peu encombrant
  • Les fraises : toutes vendues dans des barquettes. J’aurais pu négocier pour laisser la barquette au vendeur, mais la flemme !
  • Les cordons bleus : on était partis pour les mettre dans un tup’, mais le boucher n’a pas voulu au vue des problèmes passés qu’il aurait rencontrés !
  • Riz cantonnais : tout était déjà prêt dans des barquettes
  • Les rouleaux de printemps : toujours emballés dans un film plastique…
  • La coriandre : je n’avais pas de contenant adapté

Là où ça a bien marché :

  • Les tomates et haricots verts : geste automatique chez moi maintenant, j’utilise depuis environ 3 ans maintenant des sacs en tissu, et ce même dans un supermarché classique !
  • Le pain : idem, sac en tissu !
  • Le fromage de chèvre : pourquoi l’emballer ? Une boîte convient très bien !
  • Les pommes de terre : plutôt que d’utiliser une barquette en plastique jetable, j’ai demandé à la vendeuse si elle pouvait me les mettre dans l’un de mes tups’ !
  • Du savon : bon ça ne se mange pas mais je voulais le souligner quand même ! Depuis un moment maintenant, nous avons abandonné le gel douche et nous lavons avec du savon. Plus écolo, et moins de trucs bizarres dans la composition. Plutôt que de repartir avec un sachet, j’ai donc mis le tout dans un boîte.

Vous aimerez peut être : 

Et on mange quoi alors durant la semaine ?

Voici ce que j’avais déjà acheté au préalable :

  • Salade verte
  • Epinards frais
  • Mozzarella
  • Fruits

Et voici quel a été notre menu de la semaine :

Midi Soir
Lundi Poulet / Haricots verts / Pommes de terre Salade de chèvre chaud / salade
Mardi Plats du congél’ Rouleaux de printemps / Riz cantonnais
Mercredi Poulet / Haricots verts / Pommes de terre Tielles / salade
Jeudi Plats du congél’ Salade tomates / mozzarella
Vendredi Repas extérieur Cordons bleus / Epinards

Au final, ce que j’ai eu à faire :

  • Équeuter, laver et cuire les haricots verts
  • Laver la salade
  • Laver et cuisiner les épinards

Je pense qu’en terme de préparation, cela reste correct ! Et le fait d’avoir des plats en avance au congélateur m’a évidemment bien aidé.

A noter : j’ai congelé les cordons bleus.

 

Et niveau budget, ça donne quoi ?

Ci-dessous un recap de ce que cela nous a coûté :

Poulet fermier 16.50€
Pommes de terre 5€
Tomates 5.60€
Pain 2€
Haricots verts 2.80€
Tielles 6€
Rouleaux de Printemps x 2 5€
Riz cantonnais x 2 6€
Chèvre x 2 4€
Cordons bleus 3.80€
Fraises 4.50€
Coriandre 2.50€
TOTAL 63.70€

Si on rajoute à cela ce que j’avais acheté avant, à savoir les épinards, la salade, les fruits, on arrive environ à 70€.

Certes c’est un budget, et je ne ferai pas ça toutes les semaines. Ramené au nombre de repas (soit 14 repas en tout vu que nous sommes 2. Je ne compte pas les plats du congél’), on arrive à environ 5€ / repas. J’ai envie de vous dire : c’est toujours moins cher que de manger le midi sur le pouce un plat préparé, ou se faire livrer une pizza le soir !

 

Vous avez maintenant une piste supplémentaire pour manger sainement sans passer des heures en cuisine. Et vous ? Faites vous de temps en temps vos courses au marché ?

A lire aussi : Mes 5 astuces pour gagner du temps en cuisine

 

One thought on “Comment j’ai réussi à ne (presque) pas cuisiner de la semaine !

  1. J’aime beaucoup ton idée !
    Au boucher, je lui aurais dit “bah tant pis, au revoir” (mais finalement je n’ai pas ce problème puisque je ne mange plus de viande, mais tu vois le principe).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *