Depuis quelques années maintenant, j’essaie de réduire considérablement mes déchets.

Faites le test : prêtez attention ne serait ce qu’une journée à  tout ce que vous mettez à la poubelle. Vous serez horrifié ! Oui car quand on ne se penche pas vraiment sur le sujet, ce geste est tellement machinal et naturel que l’on n’y prête même plus attention !

Quelques chiffres :

  • D’après le site du CNIID (Centre National d’Information Indépendante sur les Déchets), chaque habitant produit chaque année 354kg d’ordures ménagères. On est presque à 1kg par jour. C’est énorme !
  • D’après le National Geographic, 8 millions de tonnes de déchets plastiques se retrouvent dans les océans du monde chaque année.

Et quand on voit les reportages à la télé qui traitent du sujet, quand on voit les multiples décharges, et qu’on se dit que la plupart des déchets sont enfouis sous terre… On se dit qu’on auto-détruit notre planète. Il est temps de dire STOP !

Alors oui, me direz vous, ce serait peut être aussi aux industriels de revoir leur packaging pour proposer moins d’emballages plastiques. Mais c’est grâce à nous, si par nos petits gestes nous créons une demande, les industriels s’adapteront.

Regardez tout simplement la vente en vrac : de plus en plus de grandes surfaces sont équipées. Pourquoi ? Parce que la demande est de plus en plus croissante. On ne va pas se voiler la face, si les grandes surfaces classiques proposent ça, ce n’est pas parce qu’elles ont une âme d’écolos, c’est parce qu’il y a de la demande qui peut leur rapporter de l’argent.

Donc même si à votre niveau ces petits gestes vous paraissent dérisoires, persévérez ! Cela prendra du temps mais cela finira par porter ses fruits. Et puis ça fait toujours du bien de savoir qu’on fait un petit geste pour la planète !

Mais alors, par où commencer ?

J’avais déjà écrit il y a quelques temps un article à ce sujet : “Vers une vie Zéro Déchet : 5 premiers gestes à adopter”

J’ai décidé aujourd’hui de le compléter par d’autres gestes que j’applique, notamment dans ma cuisine (puisque c’est mon “dada” !).

Pour que vous aussi, vous ayez des pistes pour avancer !

 

Une charlotte 

Cette charlotte, je peux dire qu’elle est amortie ! Je ne sais plus combien elle m’a coûté, entre 8 et 12 €.

Elle me sert essentiellement à recouvrir mes tartes ou mes saladiers, plutôt que d’utiliser du film alimentaire ou du papier alu.

Il y a un côté en tissu et un côté + en matière type “toile cirée”, donc facilement lavable à l’éponge. Je me l’étais procurée au Festival Zéro Déchet qui a eu lieu à Paris l’année passée, mais vous en trouverez facilement sur le net, par exemple ici.

J’ai encore du papier alu mais je ne saurais pas dire la dernière fois que je m’en suis servi. Quant au film alimentaire, il me sert uniquement à réaliser mon roulé au saumon, épinards et Boursin, que je suis loin de faire tous les 4 matins donc bon. Il y a du progrès !

J’ai également un saladier avec un couvercle : très pratique ! Bon je vous l’accorde il est en plastique, donc pas terrible pour l’environnement. Mais super pour la conservation ! J’y mets très souvent de la salade verte après l’avoir lavée, ou des salades de fruits. Facile aussi à transporter quand vous allez chez des amis 🙂 Parce qu’une salade de fruits dans un saladier avec juste un film alimentaire, les fuites sont quasi garanties quand vous le transportez ! Je me le suis procuré chez IKEA, c’est ce modèle.

 

Serviettes de table

Peut être que chez vous ce geste est déjà élémentaire : manger avec des serviettes de table en tissu. Pour beaucoup, il ne l’est pas encore ! Et pendant très longtemps, j’ai mangé avec une feuille de Sopalin en guise de serviette, que je jetais à chaque repas donc ! Quel gâchis ! Ramené sur l’année, je n’ose imaginer le nombre de rouleaux que cela devait représenter.

Nous avons également constitué un stock assez conséquent d’une douzaine de serviettes quand nous recevons des invités. Non non, pas de serviette en papier, même si les invités ne s’en servent qu’une soirée !

Certes il faut les laver ensuite. Mais bien entendu je ne fais pas une lessive exprès, je les mets à laver avec le reste du linge, ça passe parfaitement !

 

Pailles en inox

Voici un extrait d’un article écrit par le National Geographic :

“Petites et légères, les pailles ne se retrouvent que trop rarement dans les poubelles de recyclage, un problème qui peut être observé sur les plages. Et bien que les pailles ne représentent qu’une infime fraction du plastique polluant les océans, leur taille en font l’un des pollueurs les plus nocifs car ils s’enchevêtrent et les animaux marins et les poissons les consomment. Du reste, une vidéo de 2015 dans laquelle des scientifiques retirent une paille enfoncée dans le nez d’une tortue de mer a fait beaucoup parler d’elle.”

Tout est dit !

Ma mère, pourtant à 10000 lieux de ma démarche, a eu la gentillesse au dernier Noël de me faire ce petit clin d’oeil écolo en m’offrant des pailles en inox, durables donc !

Encore plus utiles si vous avez des enfants, friands de ces gadgets 🙂

 

Thé en vrac

Pendant longtemps j’ai bu du thé en sachet. J’en bois généralement un tous les matins au petit déjeuner, et un autre dans la matinée. Imaginez le nombre de sachets jetés par an ! 365*2 = 730 sachets au moins ! Parce qu’il y a le sachet, mais aussi l’emballage du sachet, souvent dans un petit plastique, + la boîte en carton pour engloger le tout.

Afin de limiter tout ça, j’achète désormais principalement du thé en vrac.Outre le fait de limiter les déchets, le goût est incomparable par rapport au thé en sachet ! Bien plus de saveurs, de parfums…

J’ai tout un tas d’infuseurs accumulé depuis plusieurs années, que j’ai achetés, qu’on m’a offerts (donc parfois en plastique)…

J’achète souvent mon thé au “Palais des Thés”. Il est possible en plus de revenir avec l’emballage pour en reprendre, et ce même si vous prenez un thé qui est différent de celui indiqué sur votre boîte.

Il m’est aussi arrivé d’en acheter au marché.

En plus, si vous êtes équipés, cela peut se mettre au compost ! Bref, que des avantages 🙂

 

Bee Wrap

Le dernier Noël fut vraiment riche en Zéro Déchet ! Cette fois ci, c’est ma tante qui a eu la bonne idée de m’offrir ces wrap, fabriqués à base de cire d’abeille !

Idéal également pour remplacer le film alimentaire. Vous pouvez  les positionner sur un bol, ou emballer directement vos aliments : un demi citron, du fromage… Ils se nettoient avec une éponge.

 

Sacs en tissu

J’en parlais déjà dans mon article initial que je vous présentais en introduction, mais je me dois de les inclure aussi dans celui-ci !

C’est l’un de mes premiers gestes que j’ai adoptés : acheter des sacs en tissu pour faire mes courses, et remplacer ainsi les sacs plastiques.

Je n’en pouvais plus de voir tous ces sacs plastiques jetés aussitôt rentrée de mes courses. Un sac qui aura servi 30min à 1h, pour au final être jeté et mettre X milliers d’année à se dégrader.

Je ne me sers désormais que de ce genre de sacs pour acheter mes fruits et légumes. Les hôtesses de caisse sont parfois interloquées, à l’inverse il m’arrive parfois que des clients m’interpellent et félicitent ce geste, et se renseignent pour savoir où je les ai eus. Bon, je les ai achetés à l’époque sur Amazon… No comment. Mais vous en trouverez sur des site spécialisés comme celui de Filao que je vous ai indiqué précédemment.

Je m’en sers aussi pour aller acheter mon pain. Si vous avez pour habitude d’acheter du pain tous les jours, rendez vous compte du petit sachet qui va avec, que vous jetez donc… tous les jours !

 

Pour aller plus loin :

Adoptez un composteur !

Je n’ai pas la place d’en avoir un, et j’avoue en plus que j’ai l’impression que cela demande beaucoup d’entretien, que tout ne va pas à l’intérieur.. Bref. Pour le moment je n’ai ni la place, ni l’envie de réfléchir à ce que je peux mettre dedans au point d’en acheter un !

Si actuellement je devais en prendre un, je pense que ce serait ce composteur d’appartement chez Truffaut qui me semble être un bon compromis.

Car sachez que les déchets organiques représentent une grosse partie de notre poubelle, alors qu’ils peuvent en fait resservir !

Yaourts et desserts maison

Faire mes propres yaourts a bien réduit le volume de ma poubelle ! Dans certaines communes, les pots de yaourts se recyclent, mais ce n’est pas la majorité. Ils finissent souvent tel un vulgaire déchet sans valeur ajoutée !

Bien entendu, il y aura toujours en déchet la bouteille ou brique de lait que vous utilisez pour faire vos yaourts, et l’éventuel yaourt industriel qui sert de ferment.

Pour le lait, j’essaie de privilégier du lait en brique, car j’ai cru entendre que toutes les bouteilles de lait ne se recyclaient pas. Je me dis que la brique qui est en carton est plus simple que la bouteille de lait, et que cela a davantage de chance de se recycler mais c’est peut être une fausse idée que je me fais ! Et pour le yaourt industriel utilisé : il me sert pour faire une fournée de 12, alors je me dis que c’est toujours mieux que 12 yaourts industriels.

Si vous voulez en savoir + sur la manière de faire ses yaourts maison, je vous en parle ici.

 

Voilà, j’espère que cet article vous aura donné quelques pistes pour réduire votre consommation de plastique !

Et vous ? Avez vous déjà quelques gestes Zéro déchet ?

 

16 thoughts on “Ma cuisine Zéro Déchet

  1. Bonjour, Pour le composteur, J’ai acheté un lombricomposteur chez “Vers la terre”. Quand il y a des odeurs dues à la fermentation, tu ne mets plus de déchets organiques mais beaucoup de papier ou/et de carton et cela disparaît. Si tu as des plantes chez toi, tu auras ton engrais par le jus récolté. Je le mets dans des bouteilles en verre de couleur foncé et quand j’en ai beaucoup, j’en donne.

  2. On commence à s’interesser à la question chez nous depuis quelques semaines.
    J’ai arrté d’acheter des bouteilles d’eau et nous faisons nos yaourts ; je compte faire mes compotes et acheter des tissus pour me démaquiller.¨
    Super ton article !

  3. Pour ma part, J utilise aussi les sacs en tissu pour faire mes courses de fruits et légumes.

    Je fais mes yaourts également mais J utilise 1 sachets de ferments et non 1 yaourt industriel.

    J ai arrêté l essui tout que J ai remplacé par des tissus, chiffon….

    Je vais continuer en arrêtant les mouchoirs en papiers et achetant des mouchoirs en tissu. Je garderai tout de même 1 boîte de mouchoir en papier pour les épisodes de grippe pour lesquels il est recommandé d utiliser un mouchoir à usage unique.

    J essaie au maximum de faire mon pain et mes gâteaux du petit déjeuners pour éviter d acheter des gâteaux industriels car outre le fait qu ils créent des déchets, on n’est pas toujours très sûr de ce qu il y a dedans !

    1. Tout à fait d’accord pour le côté “industriel” de ce que nous mangeons, on sait pas toujours ce qu’il y a dedans !

      Pour les mouchoirs, j’en utilise aussi en tissu, mais juste à la maison 🙂 J’ai ceux en papier pour l’extérieur, + comme tu dis en cas de “maladies”.

      Chiffon également pour moi pour faire le ménage au lieu du sopalin, mais j’ai quand même un rouleau sous le coude qui sert occasionnellement.

      Super en tout cas !

  4. Bonjour,
    nous avons déjà supprimé les bouteilles d’eau plate à la maison mais nous consommons aussi pas mal d’eau gazeuse. Je me demandais si l’utilisation du Soda Stream est vraiment intéressante, vue la cartouche de gaz. Est-ce que quelqu’un a essayé?
    Sinon je fais moi aussi mes yaourts et même si chez nous les pots de yaourts sont recyclés en usine, le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas…
    Bon courage dans votre projet du zéro déchet.

    1. Pour la Soda Stream, mon homme en avait offert une à sa mère, il me dit que la cartouche de gaz dure pas mal de temps quand même. Après la cartouche est en alu, donc je ne sais pas trop comment ça se recycle, mais bon si elle dure assez longtemps, ça vaut certainement tous les déchets des bouteilles en plastique 🙂

    2. Bonjour,
      À la maison aussi aime l’eau gazeuse et on consommait une bouteille par repas. Je peux vous dire quels sodastrean à considérablement baissé nos dèche de bouteilles vide. J’achète des sirops classiques et sa fait des sodas économique. Même pour l’apéritif j’en met avec mon cocktail sans alcool au mojito.

  5. Merci pour cet article.
    Pour info, notre communauté de communes met gracieusement à disposition un composteur! Peut être est ce le cas ailleurs? Il faut se renseigner auprès des déchèteries.

  6. Les sacs pour légumes m’intéresse. Par contre vous peser avec votre sac car au niveau du poids il doit y avoir une différence.

    1. J’ai trouvé les sacs sur Amazon https://www.amazon.fr/Westford-Mill-sac-cotonnade-naturel/dp/B00FMU6BTM/ref=sr_1_fkmr1_1?ie=UTF8&qid=1458593739&sr=8-1-fkmr1&keywords=sacs+en+tissus+westford.

      Leur prix a bien augmenté depuis que je les ai achetés… Vous trouverez sinon souvent des sacs à légumes réutilisables en vente dans les magasins bios ou de vente en vrac : Biocoop, Day By Day..

      Le poids d’un sac moyen fait environ 30g. Effectivement cela fait une différence, mais bon quand vous mettez des pommes, des poires ou des mandarines, ce n’est pas très significatif 🙂

  7. Ici ce qui est végétal j en garde une partie pour l école de ma fille ils ont un composteur.
    Tout ce qui est carton je m’en sers pour ma cheminée pratique pour relancer le feu des fois et aussi les pubs pour le feu.
    Après y a pas d aliments en vrac dans mon magasin sauf le bio donc c’est pas ce que j’achète.

  8. Merci de nous faire part de ton expérience.
    Je me lance aussi dans le Zero dechet en cuisine
    Ce qui est bien c’est que tu ne manques pas d’idée !! je vais pouvoir tester 2/3 choses
    Merci et bonne contiuation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *