A l’heure où tout s’accélère dans notre société, nous sommes nombreux aujourd’hui à considérer que nous manquons de temps. Nous avons vite fait de tomber dans le tourbillon du train train quotidien, avec le marathon du matin, déposer les enfants, enchaîner avec sa journée de travail, puis rentrer chez soi, non pas pour se poser tranquillement, non ! Mais pour de nouveau qu’un enchaînement successif de tâches se déroule, avec le bain des enfants, le repas, étendre une lessive, pour enfin pouvoir aller se coucher.. Et recommencer le lendemain.

Et nous dans tout ça ?

Car oui, on a souvent tendance à mettre la tâche « prendre du temps pour moi » en bas de la liste, voir même à la zapper totalement.

Et pourtant : je suis profondément convaincue qu’en arrivant à s’octroyer des petites pauses rien que pour nous nous permet de maintenir un équilibre au sein de notre famille. On se sent ainsi plus patient, plus disponible, on s’énerve moins vite, que ce soit avec nos enfants, mais aussi avec notre conjoint.

N’attendez pas que la soupape explose pour penser à vous, écoutez vous !

Vous avez certainement des envies : vous octroyer de temps en temps un WE entre filles, vous offrir un soin relaxant, consacrer du temps à un projet qui vous tient à coeur, vous lancer dans une nouvelle activité, ou tout simplement… Ne rien faire ! Oui oui, je vous assure que c’est possible de ne rien faire !

Mais alors comment me direz vous ? Comment enfin vous dégager du temps pour vous ? Comment préserver cet équilibre, entre le quotidien avec ses diverses obligations, et vos besoins persos ?

Afin de vous aider dans cette quête, je vous invite à lire le dernier livre de Diane Ballonad Rolland : « Magical Timing« .

Si vous ne connaissez pas encore Diane, n’hésitez pas à aller consulter son blog qu’elle alimente depuis 2010, « Zen et Organisée« , ainsi que son site internet : http://www.dianeballonadrolland.com/

Diane est consultante et formatrice en organisation et gestion du temps. Sa volonté première est d’aider les femmes débordées à se réapproprier leur temps et à retrouver un équilibre.

Je dirais que pour moi, ce livre lui correspond totalement. On y retrouve bien évidemment sa bienveillance, mais surtout ce sujet qui ô combien lui est cher : le temps. Et surtout, comme elle le dit si bien, elle tient à nous montrer « que de ralentir le rythme et d’avoir plus de temps libre, pour soi comme pour ses proches, n’a rien d’une utopie, bien au contraire ».

J’ai donc eu envie de vous faire part des quelques pistes qu’elle nous propose.

Quel est mon rapport au temps ?

L’une des questions à se poser est de savoir où passe votre temps ? Vous dites que vous n’avez pas le temps, mais que faites vous de vos journées ?

L’exercice n’est pas forcément des plus simples mais commencez par noter durant une semaine (voir plus) tout ce que vous faites, avec la durée que cela vous prend. Vous arriverez ainsi à vous rendre compte quels sont les domaines pour lesquels vous consacrez beaucoup de temps, et arriverez à mettre en place des leviers d’action pour tenter de réduire ce temps (que ce soit dans le domaine de la gestion quotidienne comme le ménage ou les lessives, mais aussi les « à côté », comme le temps que vous passez sur les réseaux sociaux, avec vos amis etc).

Je tiens à vous faire part de ces deux passages, car je suis en effet convaincue comme Diane, que « le temps, c’est ce que nous en faisons », et que vous avons notre part de responsabilité dans la gestion de notre temps  : « Notre réalité dans son intégralité est la somme des choix que nous faisons. Chaque jour, y compris sans nous en rendre compte, nous optons pour une action au détriment d’une autre : travailler dans cette entreprise et pas ailleurs, passer 3h par jour dans les transports, consacrer un samedi matin au ménage, (…), aller faire les courses deux fois par semaine, filtrer sa grand mère quand elle appelle, passer sa soirée sur Facebook etc. ».

« La gestion de votre temps repose essentiellement sur votre capacité à faire de choix et à fixer des limites, en accord avec vos valeurs, dans le respect de vos priorités et dans l’affirmation de qui vous êtes ».

A titre d’exemple, j’ai dans mon entourage deux collègues de travail (en couple avec enfants) : l’une adore cuisiner et fait tout « maison ». Pour elle c’est quelque chose d’important, mais aussi quelque chose qu’elle aime faire. Elle trouve donc du temps à y consacrer. Pour mon autre collègue, la cuisine n’est pas spécialement sa priorité. En revanche, elle a une vie sociale assez importante et se couche régulièrement le WE à 4h du matin, malgré son jeune fils de presque 4 ans. Les deux aiment recevoir chez elles. Mais la première aura tendance à cuisiner une carbonnade qui mijotera toute la journée, alors que l’autre privilégiera moins de temps en cuisine, en prévoyant une raclette. Tout n’est qu’une question de priorité !

Diane nous conseille également de faire le point sur nos croyances par rapport au temps, celles qui sont « aidantes », mais aussi celles qui sont limitantes, qui nous empêchent d’avancer. Vous croyez peut être que vous ne retrouverez du temps pour vous qu’une fois que les enfants seront grands, ou que seul un déménagement au fin fond de la campagne vous aiderait à ralentir le rythme ?  Posez vous au calme et notez pèle mêle ce qui vous vient.

L’un des autres objectifs que Diane tente de nous faire atteindre est de s’autoriser à prendre du temps pour soi sans culpabiliser.

Il vous arrive peut être de réussir à prendre du temps pour vous, mais arrivez vous vraiment à déconnecter ? A ne penser qu’à vous sans vous dire « Pfff quand je vais rentrer j’ai 2 lessives à étendre et le repas à préparer, j’aurais pu gagner du temps et m’avancer plutôt que d’être en train de me faire une après midi shopping ! ».

Une seule devise : savourez le moment présent !

« Qu’est ce que le temps pour soi, si ce n’est l’occasion, naturelle et légitime, de se faire du bien et de s’accorder, une fois n’est pas coutume, une part de son attention ? Il y a fort à parier que vous donnez plutôt facilement votre attention à ceux, nombreux qui la réclament : employeurs, collègues, clients, enfants, conjoint, amis, famille etc ».

Après avoir fait ce point avec vous même, il est temps de mettre en pratique. Oui, mais comment ?

Les pistes pour arriver à prendre du temps pour soi

Voici quelques idées que nous propose l’auteure :

Invitez le plaisir dans votre vie !

Vous en conviendrez, quelle tristesse une vie sans petits plaisirs ! Faites le point sur les plaisirs que vous avez au quotidien. Cela peut être votre café que vous prenez au calme le matin avant que tout le monde se lève, le carré de chocolat qui accompagne votre infusion après le repas du soir, les 15 minutes de lecture avant de vous endormir… Et si vous constatez que vous n’avez pas beaucoup de petits plaisirs, il est alors temps de leur laisser une place plus importante. Comme le dit Diane, « comprendre enfin qu’en alternant plus souvent nos obligations avec de petites tranches de plaisir ici et là, nous nous permettons de mieux supporter, ce qui, dans notre quotidien, nous semble pesant, contraignant, fatigant, et contribue à nourrir notre lassitude ».

Je rajouterais à titre personnel : savoir apprécier de petits moments simples, comme regarder un film sous le plaid avec son conjoint, les fous rires que nous avons avec nos enfants, ou ces moments de partage en famille durant le petit déjeuner du WE par exemple. On a trop tendance à banaliser ces moments, à les considérer comme « normaux », alors qu’en portant sur eux un regard différent, on peut les rendre magiques, et faire en sorte qu’ils contribuent à la réussite de notre journée !

Décompresser en fin de journée et en soirée

Ce qui est fantastique avec Diane, c’est que quand on la lit, on a parfois l’impression qu’elle nous a consultés avant d’écrire. Le nombre de fois où je me retrouve dans ses propos, on dirait qu’elle lit dans nos pensées !

Je m’y retrouve donc encore une fois par rapport à son opinion sur le « fameux marathon du soir » (dont je vous parlais en introduction d’ailleurs) : « Ce fameux marathon n’est pas une fatalité. Il est tout à fait possible, et je m’attache dès que je peux à le démontrer, de « faire relâche » le soir. Je rencontre beaucoup trop de parents qui vivent leur fin de journée au même rythme que le reste de la journée, c’est à dire en apnée ! Sitôt le seuil de la porte franchie, les activités s’enchaînent les unes après les autres, sans le moindre répit, jusqu’à l’heure (tardive) du coucher : devoirs, bain, préparation du repas, linge à étendre, dîner, vaisselle, rangement, balai.. Quel supplice ! Je pars d’un postulat simple : le soir c’est fait pour souffler, décompresser et relâcher la pression accumulée au cours de la journée, que l’on soit célibataire, ou à la tête d’une famille de 4 enfants ! ».

J’ai tendance à dire : si une femme telle que Diane, en couple avec 3 enfants, et avec un emploi du temps bien chargé arrive à « faire relâche » le soir, c’est que c’est faisable non ?

Cela passe par prendre le temps en rentrant de discuter avec son enfant et son conjoint, et faire redescendre naturellement la pression de la journée. Et au moment de vous atteler à une nouvelle tâche, vous verrez que vous serez bien plus détendue !

Diane propose également de mettre en place des rituels, faisant la transition entre votre journée de travail, et votre soirée chez vous. Pour ma part, c’est un moment dans la salle de bain qui me permet de faire cette transition. Je prends le temps de me démaquiller, d’hydrater ma peau, de mettre une tenue confortable… Un moment rien qu’à moi !

Se lever plus tôt le matin

Vous avez certainement entendu parler des bienfaits de se lever plus tôt le matin avec le livre « Miracle Morning » de Hal Elrod ! Je ne m’étendrai pas trop sur le sujet, à chacun de voir s’il est du matin ou non. Pour ma part, il est vrai que j’ai toujours été du matin et ne suis pas très vaillante le soir. Je me sens plus énergique, pleine de volonté, et réserve mes matinées (quand j’ai le choix) à des tâches qui me demandent de la concentration ou  de l’investissement. Déjà à l’époque durant mes études, je travaillais toujours les matières plus compliquées le matin, en étant parfois dès 8h30 derrière mon bureau ! Aujourd’hui encore, quand le WE je me lève  à 9h c’est un exploit (sous entendu : c’est une bonne grasse matinée pour moi !). Je privilégie le matin des tâches comme le ménage, la cuisine, le sport.. Ou écrire un article comme je le fais actuellement !

Prendre 5 minutes

Cela paraît banal au premier abord, on se demande bien comment 5 minutes peuvent changer notre manière de vivre ! Et pourtant.

Comme le dit l’auteure, ce sont 5 minutes de silence pour arrêter le temps, 5 minutes de marge que l’on prend pour ne pas partir en courant le soir, 5 minutes pour faire un câlin à vos enfants ou votre conjoint, 5 minutes que vous prendrez le matin avant de commencer votre journée.

Si vous n’êtes pas convaincu par les bienfaits de ces simples 5 minutes, essayez ! Et vous verrez. Voilà un outil qui est à la portée de tous !

D’autres conseils dans le livre bien sûr !

Voilà quelques outils qui vous aideront à mieux vous réapproprier votre temps. Je vous invite bien évidemment à découvrir « Magical Timing » dans son intégralité, car il regorge d’autres astuces pour préserver son temps (oser dire non, prendre le temps de dormir, et même s’octroyer des journées off !).

D’autant plus que vous aurez également plein de petits exercices à mettre en pratique, sans oublier à la fin du livre un cahier pour y mettre vos annotations

Il n’y a pas une méthode meilleure qu’une autre, chaque personne aura sa façon de faire, et sa manière de se réapproprier son temps. Et ne vous découragez pas au premier obstacle venu ! Ce changement ne se fera pas en quelques jours, il faudra le temps (justement !) de trouver votre nouveau rythme, celui qui vous convient.

Pour passer enfin d’un temps subi à un temps choisi.

Pour qu’enfin votre quotidien soit plus serein.

 

Merci à toi Diane pour le partage de ton savoir et de tes expériences. Comme dans chacun de tes livres ou de tes ateliers auxquels j’ai eu le plaisir d’assister, on ressent ta bienveillance et ton authenticité. Pour le coup, le temps s’arrête quand on te lit ! A très vite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *