Etes vous déjà allées au rayon des plats préparés ? Je ne vous cache pas que ça m’est déjà arrivé, mais si vous me suivez régulièrement, vous vous douterez que ce n’est pas mon rayon de prédilection !

Avec tout ce qu’on entend sur les plats cuisinés, je considère que ces plats sont bourrés d’additifs, de conservateurs, de sel, de gras, avec des ingrédients pas forcément très naturels… Bref, un bon cocktail de “trucs pas bons” !

Outre cet aspect nutritionnel, il y en a un autre qui me rebute : le prix.

Que je trouve ça cher !! Des plats parfois à 3 ou 4€, pour des ingrédients qui sont loin d’être d’une qualité irréprochable.

Intriguée, j’ai donc décidé de faire une petite étude : quelle est la différence de prix entre un plat préparé et un plat fait maison ?

Me voilà donc partie au rayon des plats préparés pour faire ma sélection.

Mon choix s’est porté sur 2 plats Marie : Penne au poulet sauce pesto, et Saucisse de Montbéliard avec lentilles.

J’ai choisi cette marque car c’est souvent celle-ci que j’ai pris les rares fois où j’ai acheté ce type de plat. Enfin bon, je n’ai testé que les tomates farcies de cette marque, mais je les trouvais plutôt bonnes !

D’ailleurs, depuis que je connais l’application Yuka (vous ne connaissez pas ? Je vous en parle ici !), j’étais obligée de les passer au scanner ! Les résultats sont plutôt encourageants !

           

Le plat de pâtes obtient une note de 84/100, et est jugé comme excellent ! Tous les indicateurs sont au vert !

Le plat de lentilles est en revanche qualifié de médiocre, avec une note de 45/100. Ceci est dû principalement à la présence de nitrites dans la saucisse, additif qui fait grandement baisse la note. Malheureusement, même en achetant votre viande chez le boucher, il est fort probable que cet additif soit également présent. A part ça, tous les autres indicateurs sont bons !

Bonne surprise donc d’un point de vue nutritif de ces deux plats, qui me réconcilie un peu avec les préparations industrielles.

Mais revenons à notre comparatif. Car pour pouvoir comparer, il fallait donc que je cuisine moi même les mêmes plats que j’avais achetés.

Et tant qu’à y être, je vous propose non seulement un comparatif d’un point de vue financier, mais aussi d’un point de vue visuel et gustatif.

1er plat testé : Penne au poulet sauce pesto

Ci-dessous une photo du plat industriel (à gauche) et de mon plat (à droite)

Visuel :

  • Le poulet du plat préparé semble chimique, le genre de poulet que l’on trouverait au McDO !
  • Que dire de la quantité de poulet !  5-6 petits morceaux qui se battent en duel.. Les pâtes sont largement privilégiées !
  • On ne peut pas le renier, les pâtes sont bien au pesto au vue de la couleur verte prononcée. Cela ne se voit peut être pas trop sur la photo, mais ça baigne un peu dans l’huile… Contrairement à mon plat qui semble bien sec à côté ! Pourtant je vous assure que j’ai mis du pesto !

Le goût :

  • Les pâtes sont grasses, le poulet ne semble pas naturel.. Il y a pourtant indiqué sur l’emballage “Volaille née, élevée, préparée en France”, mais bon.. Je préfère quand même mon poulet !
  • Ah oui, à priori d’après l’emballage, il y a du parmesan ! Je le cherche encore…

Bon désolée, mais mon homme et moi préférons mon p’tit plat “Cricri” que le p’tit plat “Marie” !

Le coût : Que de surprises qui m’attendent !

Voici un tableau récap de ce que m’a coûté mon plat  fait maison :

Mon plat m’est donc revenu à 2.19€… Alors que le plat industriel m’a coûté 3.25€ ! Soit une économie de 1.06€/plat. Ramenée sur le mois, l’économie s’élèverait aux environs de 23€ ! (Sur la base d’un plat préparé acheté par jour, du lundi au vendredi).

Et puis je me suis fait la réflexion suivante : mon plat m’est revenu à 2.19€. Mais il y avait bien + de poulet que dans le plat préparé ! Ingrédient bien plus cher que les pâtes.

Car oui, je me suis amusée à peser le poulet du plat préparé : il y en avait SEULEMENT que 40g ! Et 250g de pâtes. Soit un poids total de 290g, supérieur au poids indiqué sur l’emballage, qui était de 280g (cela doit être tellement rare d’en avoir + que ce qui est indiqué qu’il est important de le souligner !).

Alors combien m’aurait coûté mon plat si j’avais suivi les mêmes proportions que Marie ?

Pour établir le recap ci-dessous, j’ai utilisé les % indiqués au dos de l’emballage, et non pas ce que j’avais pesé, pour essayer d’être la plus honnête possible.

(1) Le poids cuit représente 171g. J’ai lu qu’il fallait diviser par 2.5 un poids cuit de féculents pour obtenir le poids cru. Nous arrivons donc à 68g environ.

(2) J’ai mis ce % par défaut, pour que le total fasse 100%. Il n’est pas clairement indiqué la quantité de pesto. Il y a 3.5% d’olive vierge, du basilic à 0.7%, du jus de citron, et même des épinards, alors c’est vous dire !

(3) Franchement j’indique une quantité mais c’est vraiment pour jouer le jeu, car si cela n’avait pas été indiqué sur l’emballage, je n’aurais jamais su qu’il y avait du parmesan !

Le coût serait donc de 1.48€/plat, AU PLUS ! Soit une économie de 1.77€/plat. Ramenée au mois, cette économie s’élèverait à presque 40€ !!!

Que faire avec 40€ ? Au moins deux cinés à 2, ou un resto, ou 1 ou 2 petits hauts chez Promod… Je pense que vous trouverez toute seule !

Surprise par de tels chiffres, je poursuis donc mon étude avec mon 2e plat.

2e plat testé : Saucisse de Montbéliard avec lentilles

A gauche le plat industriel, et à droite mon plat.

Visuel :

  • Vous voyez comme moi ces espèces de traces blanches dans le plat industriel ? Quand j’ai vu ça, j’ai fait “beurk” ! J’ai supposé que c’était du gras… Ça s’est confirmé quand je l’ai réchauffé au micro ondes : la plat “crépitait”, alors que le mien restait calme 🙂
  • Ça a l’air de baigner dans la sauce encore une fois.
  • La saucisse ne semble pas trop mauvaise et m’inspire un peu plus que le poulet du précédent plat.

Le goût :

  • Comme prévu, les lentilles sont grasses et baignent dans la sauce.
  • On sent davantage le goût des lentilles dans mon plat que dans le plat industriel.
  • La saucisse est un peu grasse, mais bon ça passe encore.

Le coût : Hâte de savoir ce qu’il en est pour ce plat !

Deux surprises déjà :

  • Le poids de la saucisse du plat Marie est identique au mien. Il faut dire que ce genre de saucisse est assez consistante, donc je n’en ai pas mis énormément !
  • Contrairement aux penne au pesto, le poids du plat préparé est inférieur à ce qui est annoncé sur le paquet : 289g, alors que ce sont 300g qui sont indiqués sur l’emballage !

Voici le coût de ce plat avec mes proportions :

Mon plat m’est donc revenu à 1.35€… Alors que le plat industriel m’a coûté 4.05€ ! Soit une économie de 2.70€/plat. Ramenée sur le mois, l’économie s’élèverait aux environs de 60€ ! OH MY GOD ! J’en ai refait mes calculs pour être sûre !

Je précise que mon plat faisait 315g (contre 289g pour “Marie”, mais 300g indiqué sur l’emballage).

Faisons le calcul comme tout à l’heure : si j’avais utilisé les proportions de “Marie”, quel aurait été le coût ? J’ai été sympa, je suis partie sur une base de 300g 🙂

Le total des % ne fait pas 100%, mais beaucoup d’ingrédients sont présents et non quantifiés ! Fond de veau, huile de colza, vinaigre de Xérès (oui oui !). Néanmoins, l’essentiel est là.

Nous arrivons donc à un total de 1.10€ ! Contre un plat “Marie” à 4.05€, soit 2.95€ d’économie par jour, soit quasiment 65€ sur le mois !

Rendez vous compte de tout ce que vous pourriez faire si vous cuisiniez maison ! Ou de tout ce que vous économisez à l’heure actuelle si vous cuisinez déjà maison !

Conclusion

Je crois que cette analyse parle d’elle même. Je ne suis qu’à moitié surprise du résultat : je me doutais qu’il était plus avantageux de cuisiner maison, mais pas à ce point.

Je tenais également à vous faire part du temps que j’ai mis pour cuisiner ces deux plats : 1h. 1h seulement. Et j’ai cuisiné en quantité, j’ai donc eu chaque plat pour 2 jours, soit 4 jours de repas prêts. Vous passez 1h dans le WE à préparer vos plats, et vous pouvez gagner jusqu’à 65€/mois, soit environ 650€/an (je suis partie d’un repas par jour, pendant 5 jours, sur 10 mois). Ça en vaut la peine non ?

Nous sommes d’accord que vous n’allez pas manger des “saucisses-lentilles” tous les jours, mais d’autres plats ont un prix semblable !

J’avoue que j’ai toujours été abasourdie de tous les plats préparés qui existent à base de pâtes : c’est quand même LE truc le plus facile à préparer ! Alors pourquoi ne pas le faire soi même ?!

Pour commencer à faire des économies, je vous invite donc à établir vos menus. Pour ma part, je me sers d’un planificateur, vous pouvez le télécharger ici !

J’espère vous avoir un peu plus convaincues de cuisiner maison, n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez en commentaire !

 

2 thoughts on “Gagnez de l’argent en cuisinant maison !

  1. Oh, moi, les différents rayons des plats préparés (frais, conserves, surgelés, autres, …)
    j’y passe des heures !!!
    Et j’en repars avec …
    des idées de recettes,
    des associations qui me font envie,
    des listes d’ingrédients à aller chercher au détail …

    😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *